Other Manual Translations: English português español

Servir Dieu et les autres: Honorer notre vœu méthodiste uni

Ses mains éclaboussées de peinture, la bénévole Kathy Ahmad (à droite) joue avec Franckenson Renevil pendant une pause après la rénovation de l'orphelinat du foyer méthodiste pour enfants à Port-au-Prince, Haïti, en 2010. Photo de Mike DuBose, United Methodist News Service.
Ses mains éclaboussées de peinture, la bénévole Kathy Ahmad (à droite) joue avec Franckenson Renevil pendant une pause après la rénovation de l'orphelinat du foyer méthodiste pour enfants à Port-au-Prince, Haïti, en 2010. Photo de Mike DuBose, United Methodist News Service.

Dans le cadre du Baptismal Covenant de l'Église Méthodiste Unie, les nouveaux membres promettent de participer fidèlement à une congrégation locale par leurs prières, leur présence, leurs dons, leur service et leur témoignage. Mais, comment peuvent-ils aller au-delà des mots qu'ils professent pour vivre réellement ces vœux? Dans une série spéciale en cinq parties, nous examinons chaque aspect de ce vœu d'adhésion et comment les méthodistes unis peuvent répondre à l'appel à servir le Christ à travers l'église locale.

Lorsque Ridge Pilcher, 78 ans, a rejoint l'Église Méthodiste Unie il y a six ans, elle était enthousiasmée par l'appel au service du fondateur John Wesley.

«Ce n'était pas seulement un addendum; cela faisait partie du sens majeur de qui sont les méthodistes. Vous n'avez pas le choix. Vous devez être impliqué... Être actif dans votre église signifie que vous le faites, vous ne dites pas simplement. Vous parlez et vous sortez, et vous le faites», a-t-elle déclaré.

Dans les Règles générales de l'Église Méthodiste, Wesley a appelé les premiers méthodistes à vivre leur foi en «faisant le bien de toutes sortes, et, dans la mesure du possible, à tous [les gens]». 

«Faire le bien est une fonction de confesser Jésus-Christ dans une communauté qui comprend des personnes de tous âges, nations et races, comme nous le disons dans les vœux de baptême. Tout cela est finalement enraciné dans Wesley et encore plus enraciné dans l'enseignement de Jésus, que nous nous trouvons en se donner aux autres », a déclaré le révérend Mark W. Stamm, auteur de «Our Membership Vows» (Nos vœux d'adhésion), une ressource de Discipleship Ministries.

Pilcher s'est rapidement impliquée dans sa nouvelle église, Havre De Grace United Methodist, dans le comté de Hartford, Maryland. Les membres fournissaient déjà des repas aux sans-abri, alors elle s'est inscrite pour aider. Elle est également devenue la coordinatrice du site de son église pour un abri rotatif d'urgence pour les sans-abri en hiver. Pendant une semaine à la fois, l'église héberge des personnes toxicomanes et alcooliques qui ne peuvent pas rester dans des abris réguliers. Pilcher a déclaré que sa première mission était de convaincre les membres de ne pas avoir peur des sans-abri.

«Quand nous avons l'occasion de connaître des gens qui vivent ces vies, nous ne pouvons pas prétendre que nous ne savons pas et devons faire ce que nous pouvons pour changer les situations, tant pour les individus que pour la communauté», a-t-elle déclaré. «J'ai rencontré des sans-abri et beaucoup d'entre eux sont mes amis. Nous restons en contact. ... Ils sont nous. Nous sommes ensemble. Nous nous connectons. Et pour moi, c'est ce que Jésus a fait. Il n'avait pas ‘ceux’ et ‘nous’. Il avait ‘nous’».

Les possibilités de bénévolat

Les bénévoles incarnent l'amour chrétien en action en apportant leurs talents divers aux programmes de mission, aux ministères de proximité locaux et aux interventions et au rétablissement dans le monde entier.

Servir Dieu et les autres peut prendre plusieurs formes. Les églises méthodistes unies offrent une variété de ministères de service spécifiques aux besoins de leurs communautés locales. Les membres de l'Église peuvent se porter volontaires pour faire partie d'équipes d'intervention en cas de catastrophe, et le Conseil Méthodiste Uni des Ministères Mondiaux (United Methodist Board of Global Ministries) offre des opportunités de servir dans proximité locaux et dans le monde entier pour faire un travail missionnaire à court terme.

Les membres de tous âges peuvent trouver des opportunités de bénévolat qui nourrissent leurs passions.

La révérende Victoria Chifeche, secrétaire exécutive de Femmes Méthodistes Unies du Mozambique (United Methodist Women of Mozambique), a fait de l'autonomisation des femmes et des filles dans les villages ruraux du pays sa mission. Elle a dit que les femmes y travaillent dur mais ont des opportunités limitées.

«Ils vont chercher de l'eau, ramassent du bois, préparent de la nourriture, s'occupent des champs, s'occupent des enfants et s'occupent des animaux au pâturage. Mais la majorité n'a pas appris à lire et à écrire», a-t-elle déclaré.

Dans son travail avec les Femmes Méthodistes Unies (United Methodist Women), elle leur enseigne les compétences de base et propose des outils de développement de carrière et de gestion de l'argent pour aider à briser le cycle de la pauvreté et des inégalités. En servant les femmes du Mozambique, a dit Chifeche, elle sert Dieu.

«Je comprends que lorsque j'utilise mon temps à bon escient, Dieu me donnera plus de temps... Je m'efforceses  d'influencer enfants avec sagesse, donc, Dieu est occupé à augmenter mon influence et Dieu a béni mon niveau de fidélité afin que je puisse être fort pour servez-le», at-elle dit.

 

Rob et Helen Getman en sont à leur sixième année de camping-car à temps plein. Le couple a partagé son temps entre le bénévolat sur les projets NOMADS, la visite de la famille et le tourisme. Photo gracieuseté de Rob Getman.

Pour Rob Getman et sa femme, Helen, la retraite a ouvert de nouvelles voies pour servir Dieu. Le couple a vendu leur maison et acheté un camping-car pour voyager ensemble. Alors qu'ils visitaient des églises méthodistes unies à travers le pays, ils ont rencontré des NOMADS, des nomades en mission active dans le service divin (ou des anciens méthodistes du nord évitant la neige profonde, comme Getman et d'autres se réfèrent au groupe).

NOMADS fournit du travail bénévole aux organisations méthodistes unies. Les travaux vont des nouvelles constructions et réparations aux missions de sensibilisation et de reconstruction en cas de sinistre. Le service correspondait au nouveau mode de vie des camping-cars adopté par les Getman, et faisait partie de leur expérience de bénévolat auprès des jeunes en mission.

Pour ceux qui pensent ne pas avoir les compétences et les outils pour se salir les mains, Rob Getman a dit de laisser cela à Dieu. «N'ayez pas peur de votre niveau de compétence. Les groupes se réunissent en quelque sorte avec les compétences nécessaires. Dieu fournira. Le travail sera fait».

«Bien que le travail de service offre souvent la possibilité de communion, cela ne signifie pas nécessairement de mettre une chose de plus dans des horaires déjà chargés», a déclaré Stamm, qui est professeur de culte chrétien à la Perkins School of Theology de la Southern Methodist University à Dallas.

«Pensez aux parents qui présentent de jeunes enfants pour le baptême. On leur pose la question: ‘ Voulez-vous nourrir cet enfant?’ —au fond, 'Voulez-vous enseigner la foi à cet enfant?’— … Je pense qu'il est important pour eux de comprendre que ce travail d'enseigner à un enfant fait partie de leur service. La dernière chose que nous voulons, c'est que les jeunes parents pensent qu'ils doivent faire encore une chose».

Donner de nous-mêmes et de notre temps est une opportunité d'être proche de la voie de Jésus, a déclaré Stamm, ajoutant que, souvent, nous rendons le service plus compliqué qu'il ne doit l'être.

«La clé pour être fidèle est de vous montrer: mettez votre corps dans des endroits où les gens souffrent; soyez dans des endroits où les gens sont seuls; mettez une autre place sur la table pour quelqu'un qui a faim. Loyauté dans la vie chrétienne et dans la la vie méthodiste est une extension de cela ... Nous trouvons notre vie dans l'amour qui est donné».

Ce texte a été initialement publié le 28 novembre 2017.

Julie Dwyer est rédactrice et éditrice pour United Methodist Communications. Contactez-la à [email protected].