Other Manual Translations: English español

Dieu est avec nous: Bénir les mourants et ceux qui pleurent

Le ministère auprès des mourants et de ceux qui pleurent est un ministère vital des pasteurs méthodistes unis. Photo de Mike DuBose, United Methodist Communications.
Le ministère auprès des mourants et de ceux qui pleurent est un ministère vital des pasteurs méthodistes unis. Photo de Mike DuBose, United Methodist Communications.

Le ministère auprès des malades et des mourants est une partie importante du travail des pasteurs méthodistes unis. En temps de maladie, de mort et de chagrin, les pasteurs offrent l'espoir et la paix trouvés en Jésus-Christ.

Sur son lit de mort, John Wesley, le fondateur du mouvement méthodiste, a prononcé et répété ces derniers mots: «Le meilleur de tous, c'est que Dieu est avec nous». En ministère avec ceux qui meurent, les méthodistes unis continuent de partager cette bonne nouvelle. Dans notre vie et dans notre mort, le meilleur de tous est que Dieu est avec nous.

Image of John Wesley on his deathbed.

Les derniers mots de John Wesley auraient été: «Le meilleur de tous, c'est que Dieu est avec nous». Portrait en couleur du lit de mort de John Wesley exposé à la Commission Générale des Archives et de l'Histoire.

Ministère auprès des mourants et de leurs familles

Alors que certaines confessions chrétiennes offrent les derniers rites, l'extrême-onction et l'onction des malades, l'Église Méthodiste Unie n'a pas de sacrements spécifiques à la fin de la vie. Le ‘Livre d'Adoration Méthodiste Uni’ (‘United Methodist Book of Worship’ —BOW—) contient cependant des ressources pour aider les pasteurs à servir les mourants et leurs familles à travers ces jours difficiles.

"Ministry with the Dying" (BOW 166) includes prayers for use as a person is dying and a commendation for use at the time of death. The resources also encourage pastors to consider offering Holy Communion, and a time to reaffirm the Baptismal Covenant. Baptism is the sacrament through which we are initiated into the church and begin a lifetime of discipleship. Holy Communion provides spiritual nourishment for our journey of following Jesus. 

Le ‘Ministère avec les mourants’ (BOW 166) comprend des prières à utiliser comme une personne mourante et une mention élogieuse à utiliser au moment du décès. Les ressources encouragent également les pasteurs à envisager d'offrir la Sainte Communion et un temps pour réaffirmer l'Alliance baptismale. Le baptême est le sacrement par lequel nous sommes initiés à l'église et commençons une vie de disciple. La sainte communion fournit une nourriture spirituelle pour notre voyage à la suite de Jésus.

Une autre section du ‘Livre d'Adoration Méthodiste Unie’ intitulée ‘Le Ministère Immédiatement Après la Mort’ (BOW 167) propose des prières à utiliser avec la famille et les amis réunis au moment de la mort. Les prières reconnaissent les sentiments de perte et de chagrin, demandent la force de Dieu en ces jours difficiles et proclament notre espérance de résurrection et de vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur.

Un service de mort et de résurrection

Un service funéraire ou commémoratif a lieu peu après la mort. Le but de ces services de mort et de résurrection est de «louer Dieu et de témoigner de notre foi alors que nous célébrons la vie» de celui qui est mort (de ‘Salutation’de ‘Un service de mort et de résurrection’).

Le révérend Taylor Burton-Edwards, ancien directeur des ressources de culte auprès des Ministères de Discipulat de l'Église Méthodiste Unie, explique que le service «est l'occasion pour le rassemblement communautaire en réponse à la mort de la personne, de proclamer notre solidarité les uns avec les autres à travers cette période de chagrin». Mais plus important encore, poursuit-il, «pour proclamer notre foi en la résurrection des morts et en l'espérance d'une nouvelle création, promise par le Christ».

File photo from the funeral of the Rev. Isaac Momoh Ndanema in Sierra Leone.

Lors d'un enterrement, une communauté se rassemble dans la douleur pour célébrer la vie du défunt et proclamer l'espoir de la résurrection. Photo de fichier des funérailles de 2012 du révérend Isaac Momoh Ndanema, en Sierra Leone, par Phileas Jusu.

Comme lors des célébrations de la sainte communion, de la confirmation, des mariages et des moments d'ordination, l'alliance baptismale est affirmée et célébrée lors d'un service de mort et de résurrection. Au terme d'une vie de disciple chrétien dans laquelle on a été initié au moment du baptême, la congrégation célèbre la fidélité de Dieu en Jésus-Christ au-delà de nos vies sur terre.

«Comme dans le baptême, le Nom est revêtu du Christ», dit le pasteur lors des paroles de rassemblement, «ainsi en Christ, que le Nom soit revêtu de gloire».

Le service reconnaît la douleur de ceux qui sont réunis, alors même qu'ils proclament la foi en la résurrection et la vie au-delà de la mort terrestre.

Services de guérison

L'Église Méthodiste Unie fournit également des ressources pour les services de guérison du corps, de l'esprit et des relations (BOW 613). Il ne faut pas considérer un service de guérison comme un service curatif. «Dieu ne promet pas que nous serons épargnés par la souffrance», déclare l'introduction au service, «mais promet d'être avec nous dans nos souffrances».

L'imposition des mains, l'onction du front avec de l'huile, la réception du sacrement de la Sainte Communion, et la lecture et l'annonce de la parole de Dieu pour la restauration, fournissent «une atmosphère dans laquelle la guérison peut avoir lieu. La plus grande guérison de tous», le ‘Book of Worship’ continue, «est la réunion ou la réconciliation d'un être humain avec Dieu» (BOW 613).

*Joe Iovino travaille pour UMC.org à United Methodist Communications. Contactez-le par courriel ou au +1 615-312-3733.

Ce texte a été initialement publié le 11 janvier 2016.