Other Manual Translations: English español

Esprit habilité, église autorisée: Ordination méthodiste unie

Lors de l'ordination, le clergé méthodiste uni est prié, habilité par le Saint-Esprit et autorisé par l'église pour sa vie et son travail. Photo d'Emily Green, Conférence de l'Indiana.
Lors de l'ordination, le clergé méthodiste uni est prié, habilité par le Saint-Esprit et autorisé par l'église pour sa vie et son travail. Photo d'Emily Green, Conférence de l'Indiana.
L'ordination est un moment puissant dans la vie de ceux qui ont été appelés à un ministère spécialisé au sein de l'église. À l'ordination, ils sont priés, habilités par le Saint-Esprit et autorisés par l'église pour leur vie et leur travail de diacre ou d'ancien.

Le clergé méthodiste uni est prié par son évêque (comme ceux illustrés dans la Conférence annuelle de l'Angola occidental en 2006), habilités par le Saint-Esprit et autorisés par l'église pour leur vie et leur travail. Photo de fichier par Mike DuBose, United Methodist Communications.
Après des années de discernement avec l'aide de la congrégation méthodiste unie locale, du district et du conseil de conférence annuel du ministère ordonné; après avoir obtenu une maîtrise; et après une période de service supervisé dans leur ministère, les candidats s'agenouillent devant leur évêque pour être ordonnés.

L'ordination est «ancrée dans le sacrement du baptême et le ministère des baptisés», lit-on dans ‘l'Introduction aux Services pour l'Ordre du Ministère dans l'Église Méthodiste Unie’ (Services for the Ordering of Ministry in The United Methodist Church). Ce n'est cependant pas un sacrement distinct dans l'Église Méthodiste Unie. Les actes d'ordonnance, de commission, de consécration et de certification des personnes pour le ministère «sont basés sur ce qui est déjà implicite dans le baptême et reposent sur le ministère essentiel donné à tous les chrétiens dans le baptême», poursuit le document.

‘By Water and the Spirit’ (Par l'Eau et l'Esprit), la déclaration officielle de l'Église Méthodiste Unie sur le baptême, décrit ce ministère, «Par le baptême, Dieu appelle et commande des personnes au ministère général de tous les croyants chrétiens... Nous exerçons notre appel en tant que chrétiens par la prière, en témoignant de la une bonne nouvelle du salut en Christ, en prenant soin des autres et en les servant, et en oeuvrant pour la réconciliation, la justice et la paix dans le monde. C'est le sacerdoce universel de tous les croyants».

Le révérend Taylor Burton-Edwards, ancien directeur des ressources de culte du Ministères du Discipulat, clarifie: «Les vœux d'ordination précisent comment ceux qui entrent dans l'ordre du diacre ou de l'ancien vont vivre l'alliance du baptême à la lumière de leur travail dans la vie de cet ordre».

L'Église Méthodiste Unie a deux ordres de clergé, diacres et anciens. Les anciens sont ordonnés et autorisés à servir l'église dans les ministères de proclamer la parole de Dieu, d'administrer les sacrements, d'ordonner le travail de l'église et de servir les congrégations et les communautés. Les diacres sont ordonnés et autorisés aux ministères de la parole, du service, de la justice et de la compassion qui relient les congrégations et autres ministères de l'église à leurs communautés et au monde.

«L'ordination à ce ministère [ancien ou diacre]», déclare le Livre de Discipline Méthodiste Unie, «est un don de Dieu à l'église».

Les services d'ordination sont généralement hébergés par des conférences annuelles autour de leurs rassemblements annuels, comme ce service de la Conférence annuelle d'Allemagne du Sud en 2015. Photo de Klaus Ulrich Ruof, Allemagne.
Service d'ordination

Les conférences annuelles accueillent généralement des services d'ordination conjointement avec leurs rassemblements annuels. «L'Ordre pour l'Ordination des Diacres et des Anciens» (The Order for the Ordination of Deacons and Elders) produit grâce à la collaboration des Ministères du Discipulat (Discipleship Ministries), du Conseil Général de l'Enseignement Supérieur et du Ministère (The General Board of Higher Education and Ministry), de la Commission Générale de l'Unité des Chrétiens et des affaires Interreligieuses (The General Commission on Christian Unity and Inter-religious Concerns), du Conseil des Évêques (The Council of Bishops) et de la United Methodist Publishing Maison (United Methodist Publishing House) approuvée par la Conférence générale (General Conference), guide le culte.

Au début du service, l'évêque qui préside dirige la congrégation en reconnaissance du ministère commun de tous les chrétiens et en réaffirmant leurs vœux de baptême. «Le ministère est l'œuvre de Dieu, accompli par le peuple de Dieu», dit l'évêque debout près d'un fonts baptismaux. «Par le baptême, tous les chrétiens font partie du sacerdoce de tous les croyants, l'église, le corps du Christ, rendu visible dans le monde. Nous partageons tous le ministère d'amour et de service du Christ pour la rédemption de la famille humaine et de toute la création».

L'évêque demande ensuite à la congrégation de se souvenir de leur baptême —c'est-à-dire de se souvenir qu'ils sont baptisés— et d'être reconnaissant. Le peuple répond: «Nous nous souvenons de notre baptême et affirmons notre ministère commun».

Ordination

Après la présentation des candidats et la proclamation de la Parole, l'évêque pose aux candidats une série de questions. Le premier groupe de questions porte sur leur appel au ministère ordonné, leur foi dans le Dieu trinitaire et leur confiance dans le fait que la Bible est la norme unique et faisant autorité pour la foi et la vie de l'église.

L'évêque pose ensuite plusieurs questions sur la manière dont ils vivront dans leur vie et travailleront comme ancien ou diacre dans l'Église Méthodiste Unie. La réponse à chacun d'eux est: «Je le ferai, avec l'aide de Dieu».

L'ordinand s'agenouille ensuite devant l'évêque qui pose les deux mains sur la tête du candidat et prie: «Père Tout-Puissant (Dieu Tout-Puissant), versez sur Nom le Saint-Esprit pour la charge et le travail d'un ancien / diacre dans la sainte du Christ église».

L'introduction aux Services pour l'Ordre du Ministère dans l'Église Méthodiste Unie (‘Services for the Ordering of Ministry in The United Methodist Church’) explique le travail de l'Esprit de Dieu dans l'ordination. «L'ordination est principalement comprise comme l'acte du Saint-Esprit», lit-on. «En tant qu'acte liturgique, l'ordination est également comprise comme la prière publique de l'église confirmant l'appel de l'Esprit aux individus et leur demandant des dons et du pouvoir pour le ministère de diacre ou d'ancien».

Les anciens et les diacres comptent sur le Saint-Esprit pour les équiper et les responsabiliser tout au long de leur vie pour le travail auquel ils sont appelés. La prière de l'évêque, si elle était offerte au nom de toute l'église, demandait une effusion du Saint-Esprit sur la vie de celui qui était ordonné.

«Nous pensons que l'Esprit répond ‘oui’ et est en fait déversé à ce moment-là», dit Burton-Edwards.

Ensuite, les mains du candidat sont placées sur une Bible et l'évêque pose les deux mains sur les mains de l'ordinand, l'autorisant à exercer le ministère dans l'Église Méthodiste Unie.

Une des premières choses que beaucoup de nouveaux membres du clergé font après leur ordination est d'aider à servir la communion pendant le culte d'adoration. Photo de Beth DiCocco, Conférence de la Nouvelle-Angleterre.
Avec un ancien, l'évêque dit: «Nom, prends autorité en tant qu'ancien pour prêcher la Parole de Dieu, pour administrer les saints sacrements et pour ordonner la vie de l'Église, au nom du Père et du Fils, et du Saint-Esprit».

Avec un diacre, les paroles de l'évêque sont modifiées pour s'adapter au travail des diacres: «Nom, prenez l'autorité en tant que diacre pour proclamer la Parole de Dieu et pour diriger le peuple de Dieu dans les ministères de compassion et de justice; au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit».

Burton-Edwards explique ce processus en deux étapes: «Le premier acte est l'ordination proprement dite. Le second est l'autorisation pour le ministère. Vous avez besoin des deux —le travail de l'Esprit et le soutien de l'église— pour fonctionner comme ancien ou comme un diacre dans l'Église Méthodiste Unie».

Si vous ressentez un appel au ministère, vous pouvez en apprendre beaucoup plus sur le processus d'ordination auprès du Conseil général de l'enseignement supérieur et du ministère (General Board of Higher Education and Ministry).

*Joe Iovino travaille pour UMC.org à United Methodist Communications. Contactez-le par courriel ou au 615-312-3733.

Cet article a été initialement publié le 29 janvier 2016.