Other Manual Translations: English 한국어 Português Español

Pourquoi l’église

Est-il nécessaire d’aller à l’église?
Est-il nécessaire d’aller à l’église?

Cher Vince,

Est-il nécessaire d’aller à l’église?

Vos mots sur la raison pour laquelle vous quittez l’église ont résonné dans mon esprit et dans mon cœur depuis que nous avons parlé.

Je sais à quel point vous êtes profondément déçu par l’église. L’Église peut faire du mal.

Et je comprends parfaitement pourquoi vous voulez vous éloigner complètement de l’église et de la religion organisée.

Rien de plus n’a contesté mon appel au ministère que ceux qui prétendent être des disciples du Christ. Je veux dire, de manière générale, les gens s’épuisent. Mais les gens d’église? Beaucoup sont épuisant et écrasant.

Pourquoi ai-je besoin de l’église?

Vous avez expliqué que « vous et Dieu êtes bons », puis vous avez demandé: « Pourquoi ai-je besoin de l’église? » C’est une question légitime.

Je n’ai jamais cessé de remettre en question l’église institutionnelle et des choses sur l’église institutionnelle: comme le processus d’ordination. Nous passons beaucoup trop de temps à nous assurer que nous sommes de bonnes personnes en compagnie; des personnes qui non seulement adhèrent à la ligne de l’institution, mais la soutiennent et la défendent. On nous pose des questions sur la façon dont nous allons aider à maintenir l’institution en vie plutôt que de demander des choses comme: À quand remonte la dernière fois que vous avez accordé la grâce? Ou « Quand avez-vous partagé l’amour du Christ d’une manière transformatrice? » Il semble que nous nous soucions plus de sauver l’institution que de « sauver les âmes » (faute de meilleure expression).

Je mentirais si je vous le disais, je n’ai jamais pensé à quitter l’église. Je mentirais aussi si je vous disais que je n’ai jamais essayé. Mais...

Deux pensées m’ont toujours gardé ancré. Le premier est: je ne suis pas parfait non plus. Je sais que j’ai été un terrible témoin du ministère et de la présence du Christ. Moi aussi, j’ai profondément besoin de la grâce de Dieu.

La deuxième pensée est comme une citation de Dorothy Day: « Quant à l’Église, où irons-nous autrement, sauf à l’Épouse du Christ, une seule chair avec le Christ? Même si elle est parfois une prostituée, elle est notre mère. »

Oh - l’autre chose est que je ne peux pas me débarrasser du fait que Dieu m’a appelé ici, peu importe combien j’ai essayé. Je suppose que ce sont trois pensées. C’est pourquoi je suis prédicateur, car je ne sais pas bien les maths ni l’anglais.

Voir. Les gens sont brisés.

Dans une communauté qui est censée être bâtie sur l’amour, la grâce et la miséricorde - nous nous mettons simplement, toujours en travers parce que nous sommes brises et notre rupture est contagieuse. Nous serons toujours imparfaits, au mieux. C’est pourquoi je comprends tout à fait quand on est déçu dans l’église. C’est pourquoi je comprends tout à fait les gens qui s’éloignent de l’église. C’est pourquoi je me sens si impuissant lorsque les gens portent des blessures profondes que leur a infligées l’Église.

Pourquoi est-ce que je vais à l’église?

Encore…

Personnellement, je ne peux pas jeter l’éponge et me laver les mains des personnes qui perdent régulièrement la grâce pour le mérite. Le fait est que nous ne sommes pas censés être seuls sur le chemin de la foi. Dès le départ, la communauté fait partie de notre ADN. Nous faisons confiance à un Dieu qui est trois-en-un; un Dieu communautaire.

Notre communauté a été perturbée lorsque Caïn a osé demander à Dieu: « Suis-je le gardien de mon frère? » La réponse, en tant que disciple du Christ, est toujours et profondément oui! Nous ne grandissons pas sans communauté. L’église crée des tensions en nous qui nous poussent, nous testent et nous mettent au défi. Quelque chose d’aussi beau qu’une perle ne se forme pas sans tension et pression.

Lorsque nous entreprenons seuls ce voyage de foi, nous ne serons peut-être jamais pleinement ce que Dieu a voulu que nous soyons. Il n’y aura personne pour nous tenir responsables ou pour nous aider à nous façonner ou nous pousser à être meilleurs. La mentalité « c’est juste moi et Jésus » et la mentalité « moi-même et Jésus » retardent notre croissance en tant que disciples parce que nous ne vivons jamais la partie 1B du plus grand commandement: aimer nos voisins comme nous-mêmes.

Nous aimons vraiment nos voisins - pas de loin - mais dans la communauté; faire la vie les uns avec les autres. De même, si nous nous entourons constamment de gens qui pensent comme nous, parlent comme nous, votent comme nous, s’habillent comme nous, il n’y aura pas non plus de réelle croissance. La diversité repousse nos frontières plus loin.


La communauté - à son meilleur - nous apprend à incarner l’amour de Dieu et à refléter la diversité et l’inclusivité du royaume de Dieu. Et je pense toujours que cela vaut la peine d’être poursuivi, même si nous échouons encore et encore. Mais avec et par la grâce de Dieu, nous essayons à nouveau. Parce qu’il y a de la beauté dans le brisé.

Lorsque nous l’obtenons - lorsque nous travaillons à la construction du royaume de Dieu et non du nôtre - nous sommes une force à la fois imparable et irrésistible. Pouvons-nous pratiquer la foi sans l’église?

Un incomplet, oui.

Mais l’Esprit nous introduit toujours et continuellement dans la vie des autres. Cela nous appelle à faire la foi et la vie ensemble. Lorsque nous essayons de faire la foi seuls, nous ralentissons notre impact: nous réduisons notre monde et nous limitons ce que Dieu peut faire à travers nous, en nous et avec nous. Les miracles de Dieu se produisent toujours dans le contexte de la communauté.

Rappelles toi, nous ne sommes pas simplement baptisés uniquement pour notre salut. Nous ne sommes pas baptisés pour vivre des vies isolées. Nous sommes baptisés dans la communauté. Nous rejoignons la communauté des autres chrétiens.

Il est impossible d’isoler ou de privatiser Jésus si nous le suivons fidèlement - c’est pourquoi je crois que l’Église et la communauté importent non seulement mais sont vitales. C’est pourquoi je travaillerai toujours à la construction du royaume de Dieu ici, avec d’autres. Et j’espère qu’un jour, vous vous associez à Dieu et au peuple de Dieu pour faire de même.

Ton ami,

Joseph

Joseph Yoo est un West Coaster dans l’âme qui vit avec satisfaction à Houston, au Texas, avec sa femme et son fils. Il sert à Mosaic Church à Houston. Trouvez plus de ses écrits sur josephyoo.com.