Other Manual Translations: English português español

Pourquoi les Chrétiens se soucient-ils de à l'environnement?

Je dois reconnaître que je n'ai pas aimé mon prochain comme moi-même. Chaque fois que je néglige le monde naturel qui m'entoure, je n'aime pas mon prochain. Je veux exprimer ici pourquoi je suis venu à croire que, en tant que chrétien, je dois manifester une profonde préoccupation pour le monde naturel.

Au début, Dieu créa le monde et c'était bon. Dans le monde chrétien, il existe différents points de vue sur la manière dont Dieu a créé le monde et sur le temps qu'il lui a fallu pour le créer, mais le consensus est que Dieu a créé le monde avec bonté et amour. Dieu crée et ce qu'il a fait est bien.

Le récit de la création trouvé dans le livre de la Genèse parle du fait que les humains ont reçu la commission spéciale de prendre soin de la bonne création (Genèse 1:28). Avoir été créé à l'image de Dieu est en partie lié à notre appel à prendre soin du monde naturel et de sa bonté, tout comme Dieu a montré son souci et sa bonté dans la création du monde naturel. L'humanité a été appelée à être "le moyen par lequel elle communique" comme une bénédiction les uns pour les autres et pour le monde naturel. Nous sommes mis au défi de prendre soin de la création et du bon monde naturel. Lorsque nous ne le faisons pas, nous gâchons l'image de Dieu en nous et obstruons les canaux par lesquels passent les bénédictions des autres.

Il est donc temps pour moi d’avouer que j’ai démontré un style de vie et une attitude qui dévalorisent la création. J'ai commis des actes qui nuisent à la bonté du monde naturel. Particulièrement, j'utilise mon véhicule partout où je vais, émettant des gaz qui endommagent l'air. Je consomme sans me soucier de la source de ce que je consomme ni de la façon dont je débarrasse les déchets de ma consommation. Je pourrais continuer à ajouter des fautes, mais cela montre que je contribue à la pollution qui nuit à la création.

Les dégâts que beaucoup d’entre nous causent à la création ont des effets réels. La recherche scientifique a prouvé que l'activité humaine contribue au réchauffement de la terre. Et même si certains ne sont pas d’accord pour dire que les humains contribuent au changement climatique, nous ne pouvons nier que l’activité humaine nuit au monde naturel. Chaque année, huit millions de tonnes de déchets sont jetés dans les océans, empoisonnant les réserves naturelles de nourriture et la formation de coraux. Les engrais polluent l'eau et tuent la faune. La déforestation menace l'habitat de la faune, contribue à l'érosion des sols et à l'augmentation des gaz à effet de serre.

Le monde naturel est un moyen de rencontrer Dieu. Romains 1:20 dit que le pouvoir et la nature de Dieu sont compris et peuvent être vus à travers ce que Dieu a fait. La nature nous montre la bonté et l'amour de Dieu. Ainsi, nous comprenons également que Dieu prend soin de nous à travers les avantages de la création. Le monde naturel fournit une grande partie de ce dont nous avons besoin.

Par conséquent, lorsque je contamine la nature, je cause du tort à mon voisin parce que je limite et même annule l’accès à ce dont il a besoin. Le plus souvent, les plus touchés sont les plus vulnérables du monde. Que se passe-t-il lorsque l'environnement devient inhospitalier et hostile? Quel témoignage donnons-nous de la bonté de Dieu lorsque nous polluons l'eau de boisson? Comment allons-nous faire l'expérience de la bonté de l'amour de Dieu lorsque la combustion de combustibles fossiles provoque de l'asthme ou des lésions oculaires?

Lorsque nous contribuons à ces conditions, nous détruisons le témoignage de la bonté de Dieu. Comment vais-je croire en un Dieu d'amour qui se soucie de tous mes besoins quand je ne peux pas trouver d'eau potable ni d'air pur? Et il est un fait que ceux qui souffrent le plus des effets de la corruption environnementale sont les pauvres. Plus les ressources naturelles diminuent, plus les gens en souffriront, tels que l'asthme et le cancer. Les personnes ayant un revenu inférieur seront davantage exposées aux toxines chez elles ou dans leur quartier. Les pauvres seront exposés à de l'eau contaminée. L'impact de la catastrophe environnementale augmente en fonction du niveau de pauvreté de la population.

Si on se soucie de son voisin, il faut aussi se préoccuper de l'environnement.

John Wesley a proposé trois règles sur la manière de vivre la vie chrétienne, et elles sont assez simples:

  1. Ne blesse pas les autres.
  2. Faire le bien.
  3. Observez les ordonnances de Dieu.

Si nous pensons à l'environnement, nous réalisons que nous avons souvent obéi à la règle 2 mais oublié la règle 1. Cela signifie que nous ne prêtons pas attention à la règle 3 non plus, puisque Dieu nous a commandé de prendre soin du monde naturel.

Le défi à venir sera de réfléchir à la manière dont je contribue à nuire à l'environnement et à mon voisin. John Wesley avait l'habitude de demander à ses amis s'ils avaient prié pour l'argent dépensé. Il les ai invités à réfléchir à la valeur réelle de chaque transaction effectuée. il leur ai demandé de se demander si leurs dépenses avaient bien abouti dans le monde. Nous pouvons limiter les dégâts que nous faisons en consommant, si nous abordons nos dépenses dans la prière. Considérons-nous dans la prière ce que nous consommons et comment ils pourraient contribuer à nuire au monde naturel?

Si vous souhaitez plus d’idées sur la façon de réduire les dommages causés à l’environnement, visitez le site Web suivant: https://www.umcjustice.org/what-we-care-about/environmental-justice


Ryan Dunn est ministre de l'engagement en ligne pour Rethink Church. Il vit à Nashville, dans le Tennessee, avec sa femme et sa belle-mère. Il est un diacre ordonné par l'Église Méthodiste Unie.