Other Manual Translations: English español

Devant Dieu et les uns envers les autres: Méthodistes unis et confession

Nous confessons nos péchés devant Dieu et les uns envers les autres. Stock photo par FreelyPhotos.com, Creative Commons 0.
Nous confessons nos péchés devant Dieu et les uns envers les autres. Stock photo par FreelyPhotos.com, Creative Commons 0.
Bien que l'Église Méthodiste Unie ne considère pas la confession comme un sacrement, nous savons que nous devons confesser notre péché devant Dieu et les uns envers les autres.

Le péché est une lutte constante. La Bible nous dit que nous péchons tous, et John Wesley a noté dans un sermon comment les chrétiens continuent de lutter contre le péché même après leur conversion. Dans «The Scripture Way of Salvation», Wesley écrit:

«Comment naturellement ceux qui vivent un tel changement s'imaginent-ils que tout péché a disparu, qu'il est totalement déraciné de leur cœur, et n'y a plus sa place!... Mais il faut rarement beaucoup de temps avant qu'ils ne soient trompés pour découvrir que le péché a seulement été suspendu, pas détruit. Les tentations reviennent et le péché renaît; montrant qu'il a été stupéfait avant, pas mort». 

Beaucoup d'entre nous peuvent comprendre. Le péché est une force persistante dans nos vies. La bonne nouvelle est que lorsque nous confessons notre péché, Dieu promet de nous pardonner (1 Jean 1: 9).

Devant Dieu

Lorsque nous nous réunissons pour le culte, les méthodistes unis prient souvent ensemble une prière de confession. À travers une prière du Hymnal Méthodiste Uni, du Livre d'Adoration Méthodiste Uni, ou d'une autre source, et un temps de prière silencieuse, nous confessons notre péché devant Dieu.

La confession doit être suivie d'une déclaration de pardon, qui peut être aussi simple que: «Au nom de Jésus-Christ, vous êtes pardonné!». La confession et le pardon nous rappellent ensemble que nous sommes des pécheurs sauvés par la grâce.

Bien sûr, nous n'avons pas besoin d'attendre le prochain culte pour confesser notre péché. Nous pouvons aller à Dieu dans la prière à tout moment pour reconnaître nos échecs et nos luttes et demander le pardon de Dieu.

Règles de la société de bande

Dans ses instructions sur la façon de tenir une réunion de groupe, John Wesley a dit que chaque membre devrait se poser ces questions à chaque réunion hebdomadaire:

1. Quels péchés connus avez-vous commis depuis notre dernière réunion?

2. Quelles tentations avez-vous rencontrées?

3. Comment (sic) avez-vous été livré?

4. Qu'avez-vous pensé, dit ou fait, dont vous doutez que ce soit un péché ou non?

5. N'avez-vous rien que vous désirez garder secret?
John Wesley, «Rules of the Band Societies»
The Works of John Wesley Vol 9 p 78. 
Devant l'autre

Beaucoup de méthodistes unis se rassemblent également en petits groupes pour confesser leurs péchés les uns aux autres pour le soutien et la croissance spirituelle. Les gens dans nos vies qui prient pour nous, nous encouragent et demandent comment les choses se passent sont une source de force face à la tentation.

Ces types de petits groupes ont leurs racines dans les premiers jours du mouvement méthodiste. John Wesley a recommandé que les méthodistes rencontrent chaque semaine environ cinq personnes dans un petit groupe appelé ‘un bande’, où ils se confesseraient leurs péchés.

Le but des bandes, selon Wesley, était «d'obéir à ce commandement de Dieu», confessez vos fautes les uns aux autres, et priez les uns pour les autres afin que vous soyez guéris «[Jacques 5:16]» (John Wesley, «Rules of the Band Societies» Works 78).

Il y a peu de preuves que les groupes aient jamais été très populaires au sens formel. Au fil des ans cependant, de nombreux chrétiens ont trouvé la force d'être tenus responsables de leurs vœux de vivre comme Christ voudrait que nous vivions.

Mort au péché; vivant pour Dieu

Dans l'adoration, les petits groupes et chaque fois que nous choisissons, les méthodistes unis confessent nos péchés devant Dieu et les uns envers les autres. Quand nous le faisons, Dieu nous pardonne et nous recevons la force d'être, selon les mots de Wesley, «de plus en plus morts au péché, [et] de plus en plus vivants à Dieu» (de «The Scripture Way of Salvation»).

* Joe Iovino travaille pour UMC.org à United Methodist Communications. Contactez-le par courriel ou au 615-312-3733.