Other Manual Translations: English Português Español

Qu'est-ce Que Normal?

Il y avait une période de temps où je voulais être «normal».

Pendant les jours de la vie à Columbia, en Caroline du Sud, la personne «normal» devait être blonde aux yeux bleus. "Normal" demandait à ma mère un déjeuner des "Blancs" après que me camarades de classe m'aient critiqué pour le déjeuner coréen que ma mère avait préparé. "Normal" priait Dieu quand j'avais environ 10 ans pour me transformer en un enfant blanc afin que je puisse être… normal.

Je suis né du désir d'être "normal". Principalement parce que, qu'est-ce qui est "normal"? C'est fondamentalement une idée de ce qui est acceptable pour la majorité de la société / communauté dans laquelle vous résidez.

QU'EST-CE QUE NORMAL?

Normal est ennuyeux.

Normal est surestimé.

Même si mon désir d'être «normal» - de s'intégrer - ait disparu, il y a peu de moments où je veux la «normale» pour mon fils, qui est dans le spectre de l'autisme.

Je m'inquiète pour son avenir. Comment ses camarades de classe vont-ils le traiter quand il est au collège (parce que les collégiens arrivent des profondeurs de l’enfer)? Comment ça va aller dans la vie, en général? Va-t-il se faire des amis? Sera-t-il capable de vivre un peu indépendamment? Que fera-t-il après que nous ayons disparu de ce monde depuis longtemps?

S'il était «normal», j'aurais toujours ces préoccupations, mais elles ne seraient pas aussi… intenses.

Honnêtement, il y a même des moments où je souhaiterais souhaiterais qu'il soit normal pour moi. Peut-être que ce rôle de parent serait un peu plus facile… Mais chaque fois que ces pensées inutiles me viennent à l’esprit, Dieu me montre quelque chose à travers mon fils pour me rappeler à quel point mes pensées sont stupides et quelle beauté est la personne que mon fils est.

Normalement, Je n'ai pas de petit-déjeuner. Mais un matin, j'ai décidé de me servir un bol de céréales et de rejoindre N, mon fils, pour le petit-déjeuner. Quand je me suis assis à la table à côté de lui avec mon bol, N a presque fait demi-tour. Il a commencé à secouer ses bras avec une telle émotion et une telle intensité que j'ai senti qu'il  pouvais voler.

«Je suis tellement excité que tu manges des céréales avec moi!» Répétait-il sans cesse.

La joie qui émanait de lui… Il était 7 heures du matin, il n'y avait toujours pas de café dans mon système et pourtant je ne pouvais pas m'empêcher de sourire. La joie est vraiment contagieuse, même si vous n'êtes pas du matin. J'étais assis là, pensant que c'était un beau moment, parce que s'il était «normal», je n'aurais probablement pas eu ce genre de réaction heureuse.

La meilleure leçon que mon fils me donne est de trouver de la joie dans tout, surtout dans les petites choses. Il est vraiment un enfant plein de joie. Et j'espère qu'il reste un adulte plein de joie.

L’autre leçon que j’apprends de lui fréquemment est que la normalité est vraiment surestimée. Il n'y a pas de normal.

Sois toi-même, parce que tu es une personne belle, merveilleuse et profondément aimée.

[Cette publication a été initialement publiée sur le site Web de Joseph: josephyoo.com.]


Joseph Yoo est un Ouest Coaster qui vit à Houston, au Texas, avec son épouse et son fils. Il est pasteur associé de la Première Église Méthodiste Unie de Pearland. Retrouvez plus de ses écrits sur josephyoo.com

[Publié le 13 juillet 2018]