Skip Navigation

Acte de repentance pour les peuples autochtones

 

Par le Rev. Chris Tshitenga*
TAMPA, Floride | 27 Avril 2012

Une photo d' United Methodist News Service, on Flick

Le Rév. George Tinker en train de prêcher lors du culte du 27 avril de « l'acte de repentance visant à soigner les relations avec les peuples autochtones » pendant la Conférence Générale 2012 de l'Eglise Méthodiste Unie à Tampa (Floride). Photo UMNS/MikeDuBose. Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Plus de photos..

Le vendredi 27 avril, toute l'Eglise Méthodiste Unie réunie à la session quadriennale de la Conférence Générale à Tampa (Floride) a revécu des moments douloureux de son histoire au cours du culte de l'acte de repentance en vue de la restauration des relations avec les peuples autochtones.Il y a beaucoup d'histoires cachées que vous allez devoir déterrer » a déclaré le Révérend George Tinker. Il a rappelé Sand Creek en 1864 où John Chivington, un pasteur Méthodiste a impliqué 700 miliciens de Colorado dans le meurtre et la mutilation de 165 cheyennes pacifiques dans le seul but d'ouvrir des terres fertiles aux chrétiens blancs.

Tinker a aussi révélé un chapitre peu connu des Méthodistes sur ce massacre où M. John Evans, Méthodiste, gouverneur dans l'Etat de Colorado après avoir refusé de rencontrer les dirigeants de Cheyenne a ordonné ce massacre.

L'Eglise a participé dans la violation, l'exploitation et même parfois dans le meurtre des populations autochtones. Son modèle dominant a été à la fois son silence et son soutien actif dans les violations des droits de ces populations. Selon lui, nos églises locales et ministères ont acquis injustement des terres des autochtones.

Je respecte l'Eglise Méthodiste Unie pour le début de ce processus. Parce qu'il est lourd de danger, difficile et complexe, il faut du courage pour y parvenir » a-t-il terminé. Le culte s'est achevé par une invitation solennelle à tous les participants à se baigner dans « la rivière de la vie.

L'exercice a invité chacun à ramasser des pierres dispersées dans le lieu du culte et à les ramener chez soi ; gage d'un renouvellement de l'alliance et d'un engagement à continuer dans la voie de la guérison.

*Tshitenga est le directeur de la radio Méthodiste de Kinshasa, Région Episcopale du Congo Central.

Contact media: Tim Tanton, Tampa (Floride), (813) 574-4837; après le 4 mai, Nashville, (Tennesse). (615) 742-5470, newsdesk@umcom.org.